Logo Gascogne FM




Un livre - un.e auteur.e


Bannière de l'émission UN LIVRE - UN.E AUTEUR.E


Un livre - un.e auteur.e #8

GWENAELE ROBERT

Le dernier des écrivains

 

Qu’est-il arrivé à Pierre Le Guellec, nouveau lauréat du prix Nobel de littérature ?

Déposé à l’aéroport de Rennes le matin du 8 décembre, il n’est jamais arrivé à Stockholm pour recevoir sa récompense. Enlèvement d’un écrivain devenu soudainement riche et célèbre ? Règlement de comptes entre les derniers terre-neuvas dont il est le descendant ? Disparition volontaire ? Inquiétante ? Définitive ?

Marie Rivalain, son attachée de presse, est troublée. Contrainte de rester à Saint-Malo jusqu’au retour hypothétique du romancier, elle découvre la part d’ombre d’un homme qu’elle pensait pourtant bien connaître. Dans un hôtel particulier chargé d’histoire et sur les plages ventées de la cité de granit, Marie part à la recherche de celui que beaucoup considèrent comme « le dernier des écrivains ». Mais chaque nouvel indice ne fait qu’épaissir son mystère.

Dans la lignée des romans de Georges Simenon, Gwenaële Robert signe une intrigue captivante au cœur de la cité corsaire dont les remparts abritent de lourds secrets.

À PROPOS DE L'AUTEURE

Gwenaële Barussaud Robert passe son enfance dans l'Oise. De 1992 à 1996, elle est élève à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur à Saint Denis. Après une hypokhâgne et une khâgne, elle poursuit des études de Lettres Modernes à la Sorbonne où elle obtient son CAPES en 1999.
Elle enseigne à Versailles, puis au Prytanée National Militaire de La Flèche, à Fougères et à Rennes. En 2013 paraît son premier roman Héloïse, pensionnaire à la Légion d'Honneur aux éditions Mame. C'est le premier tome d'une série, Les demoiselles de l'Empire, parue entre 2013 et 2015. Elle écrit ensuite plusieurs séries historiques pour la jeunesse chez Mame, Fleurus et Rageot avec une prédilection pour le premier et le second Empire. En 2018 paraît chez Albin Michel Jeunesse la série Célestine, petit rat de l'Opéra, qui se déroule à Paris en 1900.
En 2017, elle publie sous le nom Gwenaële Robert un premier roman de littérature générale chez Robert Laffont dans la collection Les Passe-Murailles : Tu seras ma beauté. L’œuvre revisite le mythe de Cyrano de Bergerac.
En 2018 paraît chez Robert Laffont un deuxième roman, Le Dernier Bain, fiction autour de la mort de Jean-Paul Marat.

 

partager

Un livre - un.e auteur.e #7

CAROLINE SERS

Les jours suivants

 

"Le brusque sentiment de sortir de sa routine, d’être contraint par des évènements extérieurs à ne pas exécuter les tâches habituelles mais à devoir en inventer d’autres le remplit d’une sorte de joie urgente, teintée d’angoisse."

En plein hiver, dans le café associatif d’un village, toutes les lumières s’éteignent. Comme celles du bourg, du canton, du département… C’est une panne d’électricité géante, dont on ignore l’origine.
Il fait froid, l’eau n’est peut-être plus propre à la consommation, des rôdeurs profitent de l’obscurité, les téléphones sont hors service. Les seules nouvelles sont les rumeurs partagées.

Pierre, néorural anxieux, tente de s’organiser avec ses amis. Il leur faut retrouver des gestes oubliés et inventer de nouveaux liens sociaux, loin des réseaux virtuels.

Dans cette situation où tous leurs repères ont volé en éclats, ils vont prendre conscience qu’ils s’étaient installés dans un mode de vie auquel ils n’adhéraient pas complètement.

Chaque jour est désormais l’occasion d’en changer…

À PROPOS DE L'AUTEURE

Après des études de lettres et à défaut de faire le tour du monde, elle travaille dans l'édition (Chez XO, Cherche Midi, Omnibus, Albin Michel). En 2004, elle publie 'Tombent les avions' son premier roman et obtient le premier prix du roman.
Elle publie ensuite La Maison Tudaure (Buchet/Chastel), en 2006 (Livre de Poche 2008), puis Les Petits Sacrifices (Buchet/Chastel) en 2008. En 2009, elle fait une incursion dans le polar avec Des voisins qui vous veulent du bien paru aux éditions Parigramme.

partager

Un livre - un.e auteur.e #6

FRÉDÉRIQUE-SOPHIE BRAIZE

Les liaisons périlleuses

 

1838.

Tout sépare Quitterie d’Arcy, comtesse française établie à Genève, de Pernette Croz, fille d’auberge à Chamonix. Pendant que l’aristocrate s’étourdit dans les bals pour se soustraire au temps qui passe, la servante porte sur ses épaules des secrets plus lourds que des montagnes.

Or leurs sorts sont liés par des nœuds serrés.

Quand elles se rencontrent à la Mer de Glace débute entre elles un jeu intrigant avec de vigoureux guides dont la réputation n’est plus à faire. Quitterie nourrit un projet fou : être la première femme alpiniste. Malgré les railleries, les obstacles, cette pionnière veut gravir le Mont-Blanc avec le soutien du séduisant Gabin, le seul guide à croire en elle.

Des Alpes sauvages aux salons du Paris romantique, ce roman - fondé sur des faits réels - tout en sensualité, raconte une histoire de passions, celles qui submergent une vie pour la transformer à jamais.

À PROPOS DE L'AUTEURE

Née à Évian, Frédérique-Sophie BRAIZE a passé son enfance dans les montagnes de Haute-Savoie. Elle est diplômée en Business et Finances du Polytechnic of Wales. Elle a travaillé dans la sécurité privée et industrielle avant de se lancer dans l’écriture. Son roman 'Sœurs de lait' a remporté le Grand Prix littéraire de l’Académie nationale de Pharmacie et le Prix Patrimoine en 2018. En 2020, son roman 'Lily sans logis' a été adapté en "Livre à deux places" pour les 20 ans de l'association 'Lire et faire lire' d'Alexandre Jardin. Le Prix Machiavel lui a été remis à l'Assemblée nationale à Paris en novembre 2021 pour son cinquième roman 'Un voyage nommé désir' (éd. Presses de la Cité). Elle est lauréate des Trophées des Savoyards du monde 2021 pour l'ensemble de son œuvre.

partager

Un livre - un.e auteur.e #5

GILLES LEGARDINIER

Mardi Soir 19h

 

Elynn est assez jeune pour avoir la vie devant elle. Pourtant, elle a souvent le sentiment que ses rêves sont de plus en plus loin derrière.

Entre son couple qui végète et la réalité quotidienne de son métier d’infirmière, la jeune femme a l’impression de faire du sur-place dans un horizon sans intérêt. Comment en est-elle arrivée là ? Qu’est devenue l’enfant pleine d’envies qu’elle était ?

Cherchant à bousculer sa routine, Elynn s’inscrit dans un club de sport. De rencontres inattendues en expériences inédites, ce simple rendez-vous va vite se révéler essentiel et déclencher d’imprévisibles réactions en chaîne. Elynn et ses nouvelles amies vont peu à peu trouver les moyens de forcer les verrous qui les entravaient. La cage ne résistera pas longtemps…

Fort de l’inventivité qui fait sa marque, Gilles Legardinier porte un regard unique, tendre et d’une grande finesse sur ce qui nous donne envie d’avancer et d’aimer.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Gilles Legardinier est un écrivain et scénariste français.

Il s’est toujours passionné pour la transmission de l’émotion. Dès l’âge de 15 ans, il décroche des stages et travaille sur les plateaux de cinéma anglais et américains où il deviendra pyrotechnicien.

Ses livres sont traduits dans plus de 25 pays et plusieurs sont en cours d’adaptation.

https://gilles-legardinier.com/

partager

Un livre - un.e auteur.e #4

HELENE GESTERN

555

 

555 est le nombre de sonates pour le clavecin composées par Domenico Scarlatti (1685-1757), le plus connu de sa nombreuse famille de musiciens. Or voici que, de nos jours, une partition est découverte dans la doublure en tissu d’un vénérable étui de violoncelle par l’ébéniste chargé de le restaurer. Et qu’elle pourrait bien être la 556e…

Dans ce récit à cinq voix exprimant opinions, sentiments, dialogues, réflexions, jugements à propos de l’affaire, qui les passionne tous, l’ébéniste qui a extrait la partition de l’étui est un homme retiré, étranger à la vie, qui ne se remet pas du départ de son épouse, partie sans explication. Il est dominé par son ami luthier, artisan de génie, homme à femmes, instable et en proie au démon du jeu – comme Scarlatti. 

Hélène Gestern élabore ici un roman que l’on peut qualifier de « policier », à ceci près que l’enquêteur est le lecteur.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Hélène Gestern vit et travaille à Nancy. Elle est également enseignante-chercheuse à l'Université, où elle est rattachée à un laboratoire spécialisé dans l'étude du lexique.

Elle est l'auteur, à ce jour, de 5 romans, un récit autobiographique et une biographie.

www.helene-gestern.net

partager

Un livre - un.e auteur.e #3

SERGE AIROLDI

Si maintenant j'oublie mon île

 

Avec le chanteur qui s’est suicidé en 1975, Serge Airoldi entreprend une quête des origines et des déracinements.

Peu nombreux se souviennent d’une chanson de Mike Brant intitulée Un grand bonheur. C’est un seul vers de cette chanson, « Si maintenant j’oublie mon île », qui a touché Serge Airoldi au point de prendre la plume et de la laisser aller au gré des émotions que lui inspirait l’histoire personnelle de Moshé Brand.

L’auteur était enfant au moment du suicide de la star. Il a ressenti la nécessité de revenir sur le parcours meurtri qui va de Moshé Brand, l’enfant du rêve israélien, à Mike Brant, la star de variété des années 1970, jusqu’à son suicide en 1975.

Sous le texte attachant et poétique de Si maintenant j’oublie mon île, Serge Airoldi fait redécouvrir la fragilité d’un homme à qui tout réussissait.

Récit, étrange et envoûtant, qui autopsie le destin tragique du chanteur.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Serge Airoldi vit et travaille à Dax.

Après des études de lettres (hypokhâgne), de sciences politiques, d’histoire et de droit (faculté de droit de Toulouse), il intègre l’Ecole de Journalisme de Bordeaux où il rédige son mémoire de fin d’études sous la direction de l’écrivain-scénariste Pierre Christin.

Il devient journaliste dès 1991 au sein des rédactions de M6 à Bordeaux, de France Culture à la Maison de la Radio, à Paris et du journal Le Monde, à l’agence de Lyon.

Il rejoint le quotidien Sud Ouest (Bordeaux), de 1992 à 2008, et obtient en 1998, le premier Prix de la Fondation Alexandre-Varenne dont le jury était présidé cette année-là par Franz-Olivier Giesbert.

En 2002 et 2003, il est reporter à la rédaction de Sud Ouest Dimanche à Bordeaux. De 2003 à 2007, il dirige l’agence du quotidien à Dax. De 2007 à 2008, il dirige les rédactions du journal au Pays basque.

Depuis 2008, il est directeur artistique des Rencontres à Lire, le salon du livre de la ville de Dax et depuis 2014, outre cette fonction, il est engagé pour le développement du Livre et de la Lecture publique au sein de la collectivité.

Il collabore à la revue Actualités Nouvelle-Aquitaine de Poitiers. Depuis le premier numéro paru en 2005, il écrit aussi pour la revue littéraire Fario, à Paris dont il est membre du comité de rédaction depuis 2013.

Il participe et a collaboré à plusieurs autres revues, comme auteur ou chroniqueur littéraire : Phœnix, Confluences Méditerranée, Europe, Le Matricule des Anges, Le Festin, Catastrophes.

Il a contribué à plusieurs ouvrages collectifs et à des livres d’artistes. Notamment en 2016, Oublier qu’on peint, paru aux Éditions Gourcuff Gradenigo, à propos de l’œuvre du peintre-sculpteur Lydie Arickx, à l’occasion de son exposition à la Conciergerie de Paris.

Passionné par ces deux univers , il a publié des livres sur le cirque (Costumes de Cirque, Le Rouergue, 2011) et le flamenco (Arte Flamenco, Gaïa, 2008).

Il a créé, en 2017, et dirige la collection Pour dire une photographie aux éditions Les Petites Allées, de Rochefort.

Le 30 novembre 2017, il a reçu sous la Coupole, le Prix Henri de Régnier que décerne l’Académie Française, pour Rose Hanoï, publié en janvier 2017 aux éditions Arléa.

partager

Un livre - un.e auteur.e #2

ELODIE CLAUDEL

Laisse danser les étoiles

 

Maïa, professeure de français, la trentaine, n'a pas revu Julien, son ami d'enfance, depuis plus de vingt ans.

En quête d'un soupçon de magie pour pimenter sa vie, elle s'arme de courage et part à sa recherche. Il est graphiste, talentueux... et en couple. Les retrouvailles vont faire des étincelles et bouleverser leurs vies.
Entre humour, poésie et mensonges, aidés par une grand-mère espiègle et deux amis atypiques, Maïa et Julien vivront un amour extraordinaire sous la course des étoiles.
Laisse danser les étoiles offre une conception du couple qui réconcilie amour et quotidien et donne à voir la possibilité de rendre l'existence plus légère, pleine de surprises, en ces temps actuels où le ciel est morose. 

C'est une perception de la vie où l'enchantement transcende la course inéluctable du temps. Julien et Maïa, en provoquant le destin, nous transmettent leur enthousiasme à chaque page.

À PROPOS DE L'AUTEURE

Professeure de français en collège, Élodie Claudel aime transmettre avec fantaisie l'émotion d'un texte à ses élèves. Son imagination bouillonne, l'écriture est devenue un besoin viscéral.
Elle signe, avec "Laisse danser les étoiles" (2020), son premier roman aux éditions Kiwi.
Page Facebook : https://www.facebook.com/elodie.claudel.ecrivain/

partager

Un livre - un.e auteur.e #1

BARBARA LAFFAY

Phusis, Le Nouveau Monde - Tome 1 : Les guérisseuses

 

Elysée, une métisse amérindienne et française, devra choisir entre les deux mondes auxquelles elle appartient afin d'emprunter la voie qui lui est destinée.

Canada 1771, région des grands lacs proche de Toronto. Elysée, métisse Ojibwé et française, se retrouve tiraillée entre les deux mondes auxquels elle appartient. La petite communauté française, puritaine et hostile, qui tente de survivre à l’annexion des terres par la couronne britannique et le peuple de sa mère qui peine à s’adapter à l’arrivée de ces colons blancs qui bousculent les liens qui les unissent depuis toujours à la nature. Cette harmonie qu’ils partagent avec le grand cercle de la vie, la jeune métisse va la redécouvrir par l’intermédiaire de sa grand-mère femme-médecine qui l’initie au chemin des guérisseuses.
Dans sa quête d’identité, Elysée va croiser autant de dangers que de tentations, qui apporteront quelques réponses et tellement de choses à découvrir encore sur le monde, les hommes, l’amour, sa place de sang-mêlé et sa place de femme contrainte de survivre dans ce monde cruel et... splendide.

Suivez Elysée dans sa quête d'identité et découvrez ce qui l'attend au bout du chemin.

À PROPOS DE L'AUTEURE

Chargée de communication pendant dix ans, c’est en 2005 que Barbara Laffay décide de suivre ses inspirations profondes et devient naturopathe. Thérapeute en cabinet et formatrice depuis lors, c’est une deuxième expatriation à Toronto qui lui donne l’opportunité de se plonger dans la culture Amérindienne. Passionnée par la santé naturelle, la psychologie et l’accompagnement, elle signe ici le premier volet d’une saga romanesque captivante. Fruit d’un minutieux travail de recherche historique et inspirée par sa connaissance des médecines traditionnelles, elle nous invite à la suivre au Canada sur les pas des femmes guérisseuses, par-delà les cultures et le temps…

partager